contact
[AT]
natachaclitandre
[DOT]
net

http://www.natachaclitandre.net/files/gimgs/th-57_NClitandre_02-web.jpg
http://www.natachaclitandre.net/files/gimgs/th-57_NClitandre_29-web.jpg
http://www.natachaclitandre.net/files/gimgs/th-57_NClitandre_36-web.jpg
http://www.natachaclitandre.net/files/gimgs/th-57_NClitandre_27-web.jpg
http://www.natachaclitandre.net/files/gimgs/th-57_NClitandre_04-web.jpg
http://www.natachaclitandre.net/files/gimgs/th-57_NClitandre_42-web.jpg

autobiographies par collections

Site-specific installation as part of the Regards sur les collections program, Musée de la civilisation, Quebec City, July 12 to September 2nd, 2017. Artist residency and solo exhibition.

The work Autobiographies by collections was made up of two complementary parts. The first was an in situ installation in which I presented objects chosen from Musée de la civilisation’s digital collection. The second was a mobile app that invites visitors to walk through the installation to contemplate the images and view textual information.

Superimposing a personal narrative on this rich collective heritage, I shared memories in an impressionistic manner and told my story through ellipsis. And then I invited visitors to do the same. Autobiographies by collections is a free association of anecdotes inspired by objects that represent a community, as well as every individual belonging to it.

The creation of this work was made possible thanks to the financial support of the Conseil des arts et des lettres du Québec.


Installation présentée dans le cadre de Regards sur les collections, Musée de la civilisation, Québec, du 12 juillet au 2 septembre 2017. Résidence d'artiste et exposition solo.

Autobiographies par collections se décline en deux volets complémentaires. Le premier est une installation in situ où j’ai présenté des objets sélectionnés dans la collection numérisée du Musée de la civilisation. Le second est une application mobile incitant les visiteurs à déambuler dans l’installation pour contempler les images et consulter de l’information textuelle.

Superposant un récit personnel à ce riche patrimoine collectif, j’ai évoqué mes souvenirs de manière impressionniste et me suis racontée par ellipses. Puis, j’ai proposé aux visiteurs de faire de même. Cette œuvre se veut une association libre d’anecdotes inspirées d’objets qui représentent une collectivité comme chaque individu qui en fait partie.

La création de cette oeuvre a été rendue possible grâce à l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.